Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Ingres couronne la bourgeoisie (1832)

Ingres couronne la bourgeoisie (1832)

Jean Auguste Dominique Ingres, Monsieur Bertin, 1832. Depuis deux ans, Louis-Philippe d'Orléans, fils de Phillipe-Egalité, le régicide guillotiné, est le "roi des Français". Surtout de ceux qui ont bien du soleil. Rarement régime et personnage, pouvoir...

Lire la suite

"Dit de la force de l'amour" - Eluard

Entre tous mes tourments entre la mort et moi Entre mon désespoir et la raison de vivre Il y a l'injustice et ce malheur des hommes Que je ne peux admettre il y a ma colère. Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne Il y a les maquis couleur du ciel...

Lire la suite

Ma morte vivante - Eluard

Dans mon chagrin, rien n’est en mouvement J’attends, personne ne viendra Ni de jour, ni de nuit Ni jamais plus de ce qui fut moi-même Mes yeux se sont séparés de tes yeux Ils perdent leur confiance, ils perdent leur lumière Ma bouche s’est séparée de...

Lire la suite

Extase - Eluard

Je suis devant ce paysage féminin Comme un enfant devant le feu Souriant vaguement et les larmes aux yeux Devant ce paysage où tout remue en moi Où des miroirs s'embuent où des miroirs s'éclairent Reflétant deux corps nus saison contre saison J'ai tant...

Lire la suite

La fable des ombres - JC Pirotte

on décline la solitude comme un enfant les mots latins dans la froide salle d'étude du collège pour orphelins les mots d'amour sont dans les livres que le maître interdit de lire on peut feuilleter la grammaire on n'aura plus jamais de mère au fond du...

Lire la suite

Les mains d'or - Lavilliers

Les mains d'or - Lavilliers

Un grand soleil noir tourne sur la vallée Cheminée muettes - portails verrouillés Wagons immobiles - tours abandonné Plus de flamme orange dans le ciel mouillé On dirait - la nuit - de vieux châteaux forts Bouffés par les ronces - le gel et la mort Un...

Lire la suite

Comprenne qui voudra - Eluard

Comprenne qui voudra Moi mon remords ce fut La malheureuse qui resta Sur le pavé La victime raisonnable À la robe déchirée Au regard d'enfant perdue Découronnée défigurée Celle qui ressemble aux morts Qui sont morts pour être aimés Une fille faite pour...

Lire la suite

1 2 > >>