Testament - R. Gilbert-Lecomte

Publié le par sophie



Je viens de loin de beaucoup plus loin
       qu'on ne pourrait croire

Et les confins de nuit les déserts de la faim
       savent seuls mon histoire

Avec ses ongles avec ses dents celle qui est partout
       m'a fait mal

Et surtout son affreux regard de boue
       m'a fait mal

Si maintenant je dors ancré
       au port de la misère

C'est que je n'ai jamais su dire assez
       à la misère

Je suis tombé en bas du monde
        et sans flambeau

Sombré à fond d'oubli plein de pitiés immondes
       pour moi seul beau


 R. Gilbert-Lecomte, in Oeuvres, Gallimard


Publié dans P XXè - Grand Jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article