Que ce monde demeure - Bonnefoy et C Roy

Publié le par sophie

                                                                                                                                          20 octobre 1978


Un jour où il s'était surpris à être plus affirmatif qu'à l'accoutumée, Yves Bonnefoy murmure en souriant: "J'ai commis le péché de réponse." Si tous ceux qui ont commis ce péché s'en accusaient, même à mi-voix, quel tumulte, quel grondement de tonnerre!


          C. Roy, Permis de séjour



QUE CE MONDE DEMEURE

I


Je redresse une branche
Qui s'est rompue. Les feuilles
Sont lourdes d'eau et d'ombre
Comme ce ciel, d'encore

Avant le jour. O terre,
Signes désaccordés, chemins épars,
Mais beauté, absolue beauté,
Beauté de fleuve,

Que ce monde demeure,
Malgré la mort!
Serré contre la branche
L'olive grise.

Y. Bonnefoy, Les planches courbes, Gallimard

Publié dans P XXè - Lyrisme

Commenter cet article

Klaus. 17/11/2008 23:41

Je suis en train de lire ce livre de Claude Roy, que je découvre par cette occasion ; c’est aussi amusant que vous citiez René-Guy Cadou, dont je sais seulement que Michèle Bernard chante certains de ses poèmes. Ce site est agréable.