Intelligence - C Roy

Publié le par sophie

                                                                                                                                                                            Septembre 1977

L'intelligence, c'est la perception de liens exacts entre les phénomènes. L'amour et l'amitié, c'est l'établissement de liens justes entre les êtres. La science, c'est la découverte de liens encore in-vus entre les phénomènes et dont on peut déduire des lois vérifiables. La politique et la morale, ce devrait être l'invention de liens qui lieraient à peine, juste assez pour soutenir. L'art, c'est la révélation-suggestion de liens et d'associations demeurés inconscients.

                                                                                     C. Roy, Permis de séjour




Jamais jamais je ne pourrai dormir tranquille aussi longtemps
que d’autres n’auront pas le sommeil et l’abri
ni jamais vivre de bon cœur tant qu’il faudra que d’autres
meurent qui ne savent pas pourquoi
J’ai mal au cœur mal à la terre mal au présent
Le poète n’est pas celui qui dit  Je n’y suis pour personne
Le poète dit J’y suis pour tout le monde
Ne frappez pas avant d’entrer
Vous êtes déjà là
Qui vous frappe me frappe
J’en vois de toutes les couleurs
J’y suis pour tout le monde

Pour ceux qui meurent parce que les Juifs il faut les tuer
pour ceux qui meurent parce que les jaunes cette race-là c’est fait pour être exterminé
pour ceux qui saignent parce que ces gens-là ça ne comprend que la trique
pour ceux qui triment parce que les pauvres c’est fait pour travailler
pour ceux qui pleurent parce qu’ils ont des yeux eh bien c’est pour pleurer
pour ceux qui meurent parce que les rouges ne sont pas de bons Français
pour ceux qui paient les pots cassés du Profit et du mépris des homme

 

Mon amour ma clarté ma mouette mon long cours

depuis dix ans je t'aime et par toi recommence

me change et me défais m'accrois et me libère

mon amour mon pensif et mon rieur ombrage

en t'aimant  j'ouvre grand les portes de la vie

et parce que je t'aime je dis

 

Il ne s’agit plus de comprendre le monde

il faut le transformer


Je te tiens par la main

la main de tous les hommes.


Claude Roy, Les circonstances, Gallimard

 

Publié dans P XXè - C Roy

Commenter cet article