Paysages intérieurs - Ono no Komachi

Publié le par sophie



Triste et solitaire
Je suis une herbe flottante
A la racine coupée
Si un courant m'entraîne
Je crois que je le suivrai.

La pluie du printemps
Tombe d'abondance dans les marais
Sans aucun bruit
Ainsi ne sont connues de mon aimé
Les larmes dont j'inonde ma manche.

Pour le voir
Cette nuit il n'est aucun moyen.
Anxieuse je me lève,
Dans ma poitrine court un feu
Qui brûle mon coeur.

A cause de mon coeur
J'entrepris de monter
Sur cette barque instable
Et pas un jour je n'ai passé
Sans être inondée de vagues.


Ono no Komachi, IX ème siècle, in anthologie de la poésie japonaise, Gallimard



Publié dans Poésie - Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article