I - Tao Te king -Lao Tseu

Publié le par sophie

La voie qui se laisse exprimer
n'est pas la Voie de toujours

Le nom qui se laisse nommer
n'est pas le Nom de toujours.

Le Sans-Nom: l'origine du Ciel et de la Terre.
L'Ayant-Nom: la Mère de tous les êtres.

Se diriger vers le perpétuel Il n'y a pas,
amène à contempler la secrète Essence;
se diriger vers le perpétuel Il y a,
à contempler les bornes.

Ces deux issus d'un même fond
par le nom seul diffèrent.
Ce même fond s'appelle l'Obscur.
L'Obscurité de l'Obscur,
voilà la porte de tous les secrets.

Lao Tseu, in Tao Te king, ed puf, traduction M. Conche


Publié dans Poésie - Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article