Marigny -rewind- B. Alexandre

Publié le par sophie



                                                                                                 Ecrits de la clinique psychiatrique de Marigny
1.
cela fait maintenant sept jours
que je ne dors pas
sept jours que j'aiguise ma soif
sur tous les rebords de fenêtres
sept jours que je sucre mon
café
avec les copeaux d'un sommeil
absent
2.
je t'écris au dos d'un c.v.
au dos d'une vie
rectifiée
rectiligne
je t'écris sur des vertèbres
tracées à l'équerre
non plus entre
mais au dos des lignes
3.
cela fait maintenant
une semaine
que je ne dors plus
et que je laisse s'accumuler
à côté de mon linge
un petit tas d'heures sales
sous l'évier
4.
tailleur de poutres
boxeur de nuit
ou bien
tailleur de nuit
à la solde d'une poudre
sans corde ni...
peu importe
cela fait maintenant
une semaine que je me survis
5.
aujourd'hui
et pour la première fois
depuis
j'ai regardé un fruit
avec mes dents
et j'ai envié ta mâchoire
j'aurais voulu te mordre
et te mordre encore
jusqu'à ce que mes dents
saignent
(j'aurais voulu que tu me
mordes)
6.
je me suis deshabillé
pour t'écrire
je voulais sentir
toutes les lettres se former
sous ma peau
je voulais les voir éclater
à la surface
comme autant de portes sur
le vide
7.
cela fait mainrenant sept jours
que je masturbe les néons
8.
j'ai beau mouiller l'encre
le frotter au citron
plus rien n'apparaît
désormais
qu'un silence

un silence


que je voudrais enfouir
dans mon ventre
jusqu'à ce que tu l'avortes

    Benjamin Alexandre, in Dixit 6, revue semestrielle de poésie
        http://dominusdixit.blogspot.com

Publié dans Poésie XXème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article