Parallèles - Guillevic

Publié le par sophie


On va, l’espace est grand,
On se côtoie,
On veut parler.
Mais ce qu’on se raconte
L’autre le sait déjà,
Car depuis l’origine
Effacée, oubliée,
C’est la même aventure.
En rêve on se rencontre,
On s’aime, on se complète.
On ne va plus loin
Que dans l’autre et dans soi.


Eugène Guillevic 1907-1997 ("Euclidiennes" - 1967)

Publié dans P XXè - Rochefort

Commenter cet article

salvatore 04/03/2009 17:19

joli image que les parallèles qui finiront par se croiser dans l'infini ou ailleurs...la vie , la poésie plus fort que les mathématiques ?...

cured-parano 02/03/2009 13:06

nous pouvons faire confiance aux parallèles qui se croisent, en l'infini ou ailleurs.

salvatore 01/03/2009 21:42

connaissance de soi, connaissance de l'autre, voilà 2 belles aventures qui devraient nous mobiliser entièrement, au lieu de ça nous dressons des barrières