Trop, 1 A. Emaz

Publié le par sophie




seul
on ne se porte pas si mal
sans être vraiment léger

cela tient à cet air
qui aide

comme de la tendresse
diffuse la lumière
enrobe

bien sûr on ne va pas
en rester là

on sera rejoint

on s'en ira comme le reste
dans l'évier du soir
on le sait

reste que c'est

   Antoine Emaz, in Peau, ed. Tarabuste

Publié dans P XXè - A Emaz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article