Chambre d'hiver - René Guy Cadou

Publié le par sophie


Des milles chambres où j'ai vécu
La plus belle était un violon
Le  manteau de la cheminée
Cachait une âme disparue

Sous le vieux cèdre de la lampe
Après une longue journée
Je m'attardais j'avais des craintes
Pour la suite des années

Mais soudain la lumière éteinte
Quelle est cette voix inouïe
Comme un fruit de coloquinte
Qui éclate dans la nuit?

Est-ce un enfant qu'on pourchasse
Dans la rue à coup de fouet
Un cirque fantôme qui passe
Trombonant sur les marais

C'est la corde du coeur qui casse
Et tout ce qui vient après
N'est que la plainte en surface
D'un amour qui se défait.

René Guy Cadou, in Les biens de ce monde, ed. Seghers


Publié dans P XXè - Rochefort

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article