Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

7 articles avec p xxe - a emaz

Cambouis (2) - Tours - A. Emaz

Voir ma poésie comme une parole d'aliéné qui se débat, ce n'est pas faux. Mais aliéné social. Une part de mes poèmes témoigne de cette pesée insidieuse silencieuse, mais bien réelle. Le travail, ses conditions, le conditionnement qu'il implique, je les...

Lire la suite

Seul (2) - A. Emaz

on ne sait pas pourquoi on est venu là peut-être seulement se retrouver seul au pied du mur vivre laver la crasse des rêves dans les premières vagues et le beige sale du sable on se relève la lumière baisse tout est d'étain on avale un grand coup de vent...

Lire la suite

Trop, 1 (2) - A. Emaz

la mort ici maintenant pas forcé d'y penser elle attendra un peu on la sait on a bien lu "un syndrome coronarien aigu antérieur sans sus-décalage du segment ST, à toponine élevée, pour lequel le patient a bénéficié d'un traitement médical initial par...

Lire la suite

Trop, 1 A. Emaz

seul on ne se porte pas si mal sans être vraiment léger cela tient à cet air qui aide comme de la tendresse diffuse la lumière enrobe bien sûr on ne va pas en rester là on sera rejoint on s'en ira comme le reste dans l'évier du soir on le sait reste que...

Lire la suite

Cambouis (1) - A Emaz, La quête - Brel

V. me demande pourquoi, face à une tragédie collective, je ne prends pas la tonalité épique. Je lui réponds que l'épopée implique des héros capables d'affronter le mal et de le vaincre, ou bien d'être écrasé avec grandeur, ce qui est une autre forme d'héroïsme....

Lire la suite

Foule - A Emaz

la rue a porté sans hâte ni désordre une sorte de forte houle foule sans chef elle allait d'elle-même têtue deux mois le mur n'a pas bougé on pourrait croire qu'on a perdu mais il ya eu parole prise levée libre et cela même défait reste espoir encore...

Lire la suite

Je ne - A Emaz

visage qui prend place dans la longue suite un plus précis plus près crispé sur sa fin tellement rentré dans son combat que plus rien même les yeux fermés derrière les lunettes longue file de têtes sans mots pas mortes mais au-delà d’un trop dur à dire...

Lire la suite