Top articles

  • La Nuit - C. Roy

    22 décembre 2007 ( #P XXè - C Roy )

    Elle est venue la nuit de plus loin que la nuit à pas de vent de loup de fougère et de menthe voleuse de parfum impure fausse nuit fille aux cheveux d'écume issue de l'eau dormante Après l'aube la nuit tisseuse de chansons s'endort d'un sommeil lourd...

  • Amour du prochain - Max Jacob

    26 février 2008 ( #Poésie XXème )

    Qui a vu le crapaud traverser une rue? C'est un tout petit homme: une poupée n'est pas plus minuscule. Il se traîne sur les genoux: il a honte, on dirait ...? non! Il est rhumatisant, une jambe reste en arrière, il la ramène! Où va-t-il ainsi? Il sort...

  • Robe - Pierre lartigue

    18 juin 2008 ( #Poésie XXème )

    La poésie aujourd'hui est une bonne robe parce qu'elle emprunte et parce qu'elle est douce à enlever. Mais quoi dessous ? Des oies qui rejoignent la mer au moment où la pluie tombe sur le pays d'Auge. La poésie est le vêtement analogue. Haute robe - Ôte...

  • A un ami qui m'interroge - Li Po

    01 juillet 2008 ( #Poésie - Orient )

    Pourquoi vivre au coeur de ces vertes montagnes? Je souris sans répondre; l'esprit tout serein. Tombent les fleurs, coule l'eau, mystérieuse voie... L'autre monde est là, non celui des humains. Li Po (Li Bai), in Entre source et nuages, Albin Michel Li...

  • La vie Théodore - Souchon

    28 juillet 2008 ( #Musique )

    On s’ennuie tellement On s’ennuie tellement On s’ennuie tellement On s’ennuie tellement Alors la nuit, quand je dors Je pars avec Théodore Dehors, dehors, dehors, dehors Marcher dans le désert Marcher dans les pierres Marcher des journées entières Marcher...

  • Lettre ouverte - Julos Beaucarne

    01 août 2008 ( #Hors-catégorie )

    Amis bien aimés, Ma Lo ulou est partie pour le pays de l'envers du décor, un homme lui a donné neuf coups de poignard dans sa peau douce. C'est la société qui est malade, il nous faut la remettre d'aplomb et d'équerre, par l'amour et la persuasion. C’est...

  • Villar-en-Val - Julos Beaucarne

    09 août 2008 ( #Poésie XXème )

    A Villar-en-Val je suis monté voir le lieu d'où a jailli Delteil et tout ce qui a suivi: ses livres les gens qui les lisent, ses paroles qui s'envolent. Ses pas d'enfants sont restés dans la mémoire de la terre, dans la mémoire des chênes verts. La vie...

  • Le chat et l'oiseau - Prévert

    28 août 2008 ( #Poésie - Enfance )

    Un village écoute désolé Le chant d'un oiseau blessé C'est le seul oiseau du village Et c'est le seul chat du village Qui l'a à moitié dévoré Et l'oiseau cesse de chanter Le chat cesse de ronronner Et de se lécher le museau Et le village fait à l'oiseau...

  • Le Mal - Rimbaud

    12 novembre 2008 ( #P. XIXè - Rimbaud )

    Tandis que les crachats rouges de la mitraille Sifflent tout le jour par l'infini du ciel bleu ; Qu'écarlates ou verts, près du Roi qui les raille, Croulent les bataillons en masse dans le feu ; Tandis qu'une folie épouvantable broie Et fait de cent milliers...

  • A un olmo seco - Machado

    20 décembre 2008 ( #Poésie - L Espagnole )

    Al olmo viejo, hendido por el rayo Yen su mitad podrido, Con las lluvias de abril y el sol de mayo Algunas hojas verdes le han salido. ¡El olmo centenario en la colina Que lame el Duero! Un musgo amarillento Le mancha la corteza blanquecina Al tronco...

  • Clair-obscur - Tahar Ben Jelloun

    22 février 2009 ( #Poésie XXème )

    Quand la lumière jaillit du cimetière où nos ancêtres s'entêtent à mourir traçant dans son sillage les ruelles de notre enfance quand elle se lève comme un matin embrasé du ciel turbulent, ne soyez pas impatients. Si quelque chose d'obscur vous retient,...

  • Pierrot le Fou

    09 mars 2009 ( #Cinéma )

    Oh! Je ne demande pas aux jeunes gens de venir à nous par mode (...) Mais je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève, même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande: qu'allez-vous faire de vos vingt ans? qu'allez-vous...

  • Capitale de la douleur - Eluard et Godard

    11 mars 2009 ( #P XXè - Surréalisme )

    Ta voix, tes yeux... Tes mains, tes lèvres... Nos silences, nos paroles... La lumière qui s'en va... La lumière qui revient. Un seul sourire pour nous deux. Par besoin de savoir, J'ai vu la nuit créer le jour sans que nous changions d'apparence. O bien...

  • Macbeth (1) - Shakespeare

    14 mars 2009 ( #Littérature )

    MACBETH. - Parlez, si vous pouvez… Qui êtes-vous? PREMIÈRE SORCIÈRE. - Salut, Macbeth! salut à toi, thane de Glamis! DEUXIÈME SORCIÈRE. - Salut, Macbeth! salut à toi, thane de Cawdor! TROISIÈME SORCIÈRE. - Salut, Macbeth, qui plus tard seras roi! BANQUO.-...

  • Prière aux vivants pour leur pardonner d'être vivants - C. Delbo

    24 mars 2009 ( #Poésie XXème )

    Vous qui passez bien habillés de tous vos muscles un vêtement qui vous va bien qui vous va mal qui vous va à peu près vous qui passez animés d’une vie tumultueuse aux artères et bien collée au squelette d’un pas alerte sportif lourdaud rieurs renfrognés,...

  • Si je mourais là-bas - Apollinaire

    06 avril 2009 ( #Poésie XXème )

    Si je mourais là-bas sur le front de l'armée Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée Et puis mon souvenir s'éteindrait comme meurt Un obus éclatant sur le front de l'armée Un bel obus semblable aux mimosas en fleur Et puis ce souvenir éclaté dans l'espace...

  • Les mains d'or - Lavilliers

    11 mai 2009 ( #Musique )

    Un grand soleil noir tourne sur la vallée Cheminée muettes - portails verrouillés Wagons immobiles - tours abandonné Plus de flamme orange dans le ciel mouillé On dirait - la nuit - de vieux châteaux forts Bouffés par les ronces - le gel et la mort Un...

  • Ingres couronne la bourgeoisie (1832)

    30 mai 2009 ( #Politique )

    Jean Auguste Dominique Ingres, Monsieur Bertin, 1832. Depuis deux ans, Louis-Philippe d'Orléans, fils de Phillipe-Egalité, le régicide guillotiné, est le "roi des Français". Surtout de ceux qui ont bien du soleil. Rarement régime et personnage, pouvoir...

  • Je suis une âme qui parle - Supervielle

    04 juin 2009 ( #Poésie XXème )

    "Je suis une âme qui parle Ecoutez de votre mieux. J'avais honte de mon corps Qui se présentait partout Avec mot, m'enveloppant De sa chair à vêtements. Je le trouvais si grossier Avec les os et le sang Que souvent je l'ai maudit Sur la mer et sur la...

  • Ma nuit chez Maud

    17 juillet 2009 ( #Cinéma )

    Nos trajectoires ordinaires ne se rencontrant pas, c'est dans l'extraordinaire que se situent nos points d'intersection. - Es-tu toujours marxiste? - Précisemment, pour un communiste, ce texte du pari est extrêmement actuel. Au fond, moi, je doute profondément...

  • La cancion desesperada - P. Neruda

    23 juillet 2009 ( #Poésie - L Espagnole )

    Emerge tu recuerdo de la noche en que estoy. El río anuda al mar su lamento obstinado. Abandonado como los muelles en el alba. Es la hora de partir, oh abandonado! Sobre mi corazón llueven frías corolas. Oh sentina de escombros, feroz cueva de náufragos!...

  • Ce vacarme qui tue les baleines

    15 août 2009 ( #Politique )

    "Début mars, 200 baleines s'échouaient de façon inexpliquée sur les côtes de la Tasmanie. Deux mois plus tard, c'était au tour de 55 cétacés de s'échouer sur une plage du Cap. Et chaque année en France, près de 300 baleines et dauphins s'échouent sur...

  • Chanson de la plus haute tour - Le rayon vert

    17 août 2009 ( #Cinéma )

    Oisive jeunesse A tout asservie, Par délicatesse J'ai perdu ma vie. Ah ! Que le temps vienne Où les coeurs s'éprennent. Je me suis dit : laisse, Et qu'on ne te voie : Et sans la promesse De plus hautes joies. Que rien ne t'arrête, Auguste retraite. J'ai...

  • La vie, c'est simple comme un SMS

    25 août 2009 ( #Hors-catégorie )

    Merci Jacques de m'avoir transmis cette vidéo qui approche, enfin, de façon réaliste les conséquences de gestes irresponsables dont nous avons à prendre en charge au quotidien les conséquences dramatiques. Il manque cependant un élément déterminant: la...

  • Palabras par Julia - JA Goytisolo - Ibanez

    22 décembre 2009 ( #Poésie - L Espagnole )

    Tú no puedes volver atrás porque la vida ya te empuja como un aullido interminable. Hija mía es mejor vivir con la alegría de los hombres que llorar ante el muro ciego. Te sentirás acorralada te sentirás perdida o sola tal vez querrás no haber nacido....

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>