Le sacre du printemps

Publié le par sophie

Publié dans Danse

Commenter cet article

yannis 02/07/2009 09:42

Danser serait-ce être traversé, envahi, ravi à côté des autres et des bras tendus qui ne peuvent être que cadavériques face à cette explosion vitale? Cette danse est plutôt en face des autres, mais seulement pour eux puisque pour elle, ils ne semblent pas vraiment exister. Une partie de la tension que manifeste cette danse me semble venir de ce jeu des regards : nous, eux et elle, mais elle comme étant en plus et n'étant pas vraiment là. Bref, c'est troublant.