Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Elsa - Aragon

Tandis que je parlais le langage des vers Elle s'est doucement tendrement endormie Comme une maison d'ombre au creux de notre vie Une lampe baissée au coeur des myrrhes verts Sa joue a retrouvé le printemps du repos Ô corps sans poids posé dans un songe...

Lire la suite

Foule - A Emaz

la rue a porté sans hâte ni désordre une sorte de forte houle foule sans chef elle allait d'elle-même têtue deux mois le mur n'a pas bougé on pourrait croire qu'on a perdu mais il ya eu parole prise levée libre et cela même défait reste espoir encore...

Lire la suite

Lundi ordinaire

l’hôpital impression de nuit permanente comme si la lumière ne pouvait trouer les fenêtres comme si les drames ne survenaient que dans la pénombre le clair-obscur seul autoriserait le surgissement je sais pourtant leur possibilité malgré la lumière et...

Lire la suite

Je ne - A Emaz

visage qui prend place dans la longue suite un plus précis plus près crispé sur sa fin tellement rentré dans son combat que plus rien même les yeux fermés derrière les lunettes longue file de têtes sans mots pas mortes mais au-delà d’un trop dur à dire...

Lire la suite

Eloge de la vieillesse - JP Simeon

J'aime les très vieux assis à la fenêtre qui regardent en souriant le ciel perclus de nuages et la lumière qui boite dans les rues de l'hiver j'aime leur visage aux mille rides qui sont la mémoire de mille vies qui font une vie d'homme j'aime la main...

Lire la suite

Le fardeau du monde - Abdellatif Laâbi

Ce n'est pas une affaire d'épaules ni de biceps que le fardeau du monde Ceux qui viennent à le porter sont souvent les plus frêles Eux aussi sont sujets à la peur au doute au découragement et en arrivent parfois à maudire l'Idée ou le Rêve splendives...

Lire la suite

Vivre d'attendre - Meschonnic

vivre d'attendre attendre de vivre mais le ciel est en nous puisque nous le respirons l'enfant ne passe toujours pas en moi c'est lui qui voit par moi c'est moi qui marche par lui les bras levés dans la tête le vélo vole à travers champs maintenant les...

Lire la suite