Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le chat et l'oiseau - Prévert

Le chat et l'oiseau - Prévert

Un village écoute désolé Le chant d'un oiseau blessé C'est le seul oiseau du village Et c'est le seul chat du village Qui l'a à moitié dévoré Et l'oiseau cesse de chanter Le chat cesse de ronronner Et de se lécher le museau Et le village fait à l'oiseau...

Lire la suite

Récompense - Calaferte

Si vous êtes raisonnables toute la semaine Si vous faites bien vos devoirs Si vous apprenez bien vos leçons Si vous ne vous battez pas avec vos camarades Si vous ne tirez pas la queue du chien Si vous mangez bien votre soupe Si vous ne faites pas crier...

Lire la suite

Gaspar Hauser chante - Verlaine

Je suis venu, calme orphelin Riche de mes seuls yeux tranquilles, Vers les hommes des grandes villes : Ils ne m'ont pas trouvé malin. A vingt ans un trouble nouveau, Sous le nom d'amoureuses flammes, M'a fait trouver belles les femmes : Elles ne m'ont...

Lire la suite

Après la bataille - Hugo

Mon père, ce héros au sourire si doux, Suivi d'un seul hussard qu'il aimait entre tous Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille, Parcourait à cheval, le soir d'une bataille, Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit. Il lui sembla dans...

Lire la suite

A monsieur le magistrat Chang - Wang Wei

Sur le tard, je n'aime que la quiétude. Loin de mon esprit la vanité des choses. Dénué de ressources, il me reste la joie De hanter encore ma forêt ancienne. La brise des pins me dénoue la ceinture; La lune caresse le son de ma cithare. Quel est, demandez-vous,...

Lire la suite

Le vin de l'assassin - Baudelaire

Ma femme est morte, je suis libre ! Je puis donc boire tout mon soûl. Lorsque je rentrais sans un sou, Ses cris me déchiraient la fibre. Autant qu'un roi je suis heureux ; L'air est pur, le ciel admirable... Nous avions un été semblable Lorsque j'en devins...

Lire la suite

Dieu, le médecin et l'amant

Dieu, jaloux de sa vigoureuse jeunesse, Décida de punir un jeune homme fringant. A l'acmé du coït, il tua d'une flèche L'impétueux amant, arrêté dans l'élan Qui devait le mener jusqu'au divin orgasme. Dans les bras de sa belle, éperdue de désir, Il tomba...

Lire la suite

Booz endormi - Hugo et P. Michon

«J'ai prié une autre fois au mois d'octobre, quelques années plus tôt. Un enfant était né dans la nuit, je venais de rentrer chez moi au petit matin. Quelque chose me vint qui était de l'envie de prier, de clore, de m'ouvrir. Assis sur mon lit, tranquille,...

Lire la suite

1 2 > >>